Le juste prix d’une biographie

Ces temps-ci, le récit de vie fait envie. Pas mal de personnes me sollicitent pour des projets familiaux qui les excitent. La possibilité de raconter son passé : un présent de belle valeur à offrir !

Très attachée à sa grand-mère, cette interlocutrice se dit : il faut le faire ! Car à l’aube de ses 90 ans, le temps devient pressant.

Elle a bien essayé de noter quelques anecdotes contées mais force est de constater que c’est un métier ! Alors combien faut-il compter pour réaliser le livre d’une vie ? La plupart m’avouent n’avoir aucune idée du budget. L’objet que je leur remets a en effet une valeur difficile à estimer. Une valeur enfouie dans notre cœur, celle des souvenirs qu’on ne peut se résoudre à voir partir, celle d’un amour pour toujours, celle de nos racines. La mémoire est un patrimoine immatériel bien réel. Sans elle, on se coupe les ailes ; pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient…

Un trésor qui vaut de l’or

J’ai donc envie de vous dire que la biographie de votre papi, votre mamie, votre papa ou votre maman est un trésor qui vaut de l’or. Sentimentalement, elle n’a pas d’équivalent.

J’agis modestement pour donner vie à ce trophée, le faire passer du rêve à la réalité. Je passe beaucoup d’heures à écouter mes clients me narrer leur histoire. Ces instants passés à leurs côtés nécessitent d’être particulièrement concentrée : ce qu’ils m’ont dit et ressenti, leurs expressions et leurs émotions… Tout est scrupuleusement noté dans mon carnet.

Mais une fois partie, le travail est loin d’être fini : direction la retranscription ! J’ai besoin de nouvelles heures face à mon ordinateur pour donner vie au récit : taper avec fidélité ce qui m’a été transmis, vérifier quelques données historiques ou géographiques sur des sites encyclopédiques, organiser les idées de manière structurée, donner une belle tournure à l’écriture… Page après page, je mets du cœur à l’ouvrage !

Le temps fait son œuvre

Une vie ne se résume pas en quelques mots. La force du récit est dans les détails, les anecdotes, les petites histoires dans la grande Histoire. L’acteur se délivre au fil des heures. Plus on avance, plus il se prête à la confidence. Le temps fait son œuvre.

Il me faut souvent neuf mois pour finaliser un livre, le même temps que pour faire un bébé ! Sage image…

Et l’investissement est durable car reliant le passé au présent et à l’avenir.

Un temps pour soi, avec les autres
Menu