Les étapes d’une biographie

Être sur le point de terminer la réalisation d’une biographie, c’est comme lire les dernières pages d’un bon bouquin ! On est partagé entre l’envie d’en connaître rapidement la fin et un profond désir de voir se prolonger de si bons moments de partage… que je diviserai en 3 étapes.

Étape 1 : Être à l’écoute de vos attentes
Je viens de poser les derniers mots, les dernières photos d’un ouvrage qui m’aura demandé plus d’un an de travail, avec les aléas du calendrier… Jamais je n’avais eu un client aussi exigeant, dans le bon sens du terme, bien sûr ! Il m’aura fait douter, craindre de ne pas être à la hauteur de ses attentes, mais n’est-ce-pas la meilleure manière d’avancer ?
Aujourd’hui, il est pleinement satisfait du récit réalisé et j’en suis touchée. L’émotion est toujours là quand on approche du but… Inévitablement, des liens forts se créent avec le narrateur (terme largement préféré à celui de client !) : en me révélant les pages de sa vie, il me laisse entrer dans son intimité.

Étape 2 : Une plume fidèle à vos propos
J’ai mené ce projet de bout en bout, de la première lettre au point final, des premiers échanges à la mise en page. Le narrateur m’a demandé d’être sa plume : tous les mois, voire plusieurs fois par mois, je suis venue l’écouter se raconter, avec beaucoup d’aisance et de plaisir, parfois de la nostalgie et de la douleur face à certains souvenirs. Se replonger dans les albums photos pour sélectionner un panel d’illustrations adapté a aussi fait remonter beaucoup d’émotions : quoi de plus normal ! Tout chemin de vie a ses tumultes : même s’ils appartiennent au passé, il faut oser revenir s’y confronter…
Je l’ai accompagné, sans le brusquer, dans ses confidences et ai écrit pour lui, en tentant de respecter le style souhaité.

Étape 3 : La mise en page, suite logique
Puis je lui ai proposé de faire la mise en page de son ouvrage, une autre corde à mon arc de biographe ! Une continuité logique… Textes et images se sont facilement articulés sur mon écran d’ordinateur.
Est enfin venu le temps de la relecture, interminable (on a toujours des choses à corriger.. ), puis celui de la création de la couverture. Là encore, une offre à la carte : souvent, je propose au narrateur de glisser une ou plusieurs photos de lui ; lui ne le souhaitait pas : ce sera une esquisse très rapide de son visage, juste quelques traits selon ses attentes, gribouillés par un de mes proches, dont je tairai le prénom mais dont je suis très fière… On trouve toujours des solutions pour satisfaire le client !
Symboliquement, il s’agit de ma dixième biographie familiale finie : j’en ai un double pincement au cœur !

Qu’est-ce qu’un atelier d’écriture «Récit de vie» ?
Comment organiser ses idées
Menu